Le petit creux de deux heures du matin

Qui suis-je pour prétendre donner des conseils en matière de manga alors que ceux que j’ai lus se comptent à peine sur les droites de deux mains ? Si je ne me sens pas vraiment légitime à vous parler des mangas que j’ai lus, je ne voulais pas pour autant en faire une excuse pour ne pas vous parler de La Cantine de minuit : il ne faut surtout pas que vous passiez à côté de ce petit bijou !

De minuit à 7h du matin, un irréductible restaurateur de Tokyo tient sa boutique ouverte et accueille en son sein les habitués et les visiteurs de passage qui souffrent d’un petit creux ou qui profiteraient bien d’un peu de chaleur et de réconfort. Mais en plus d’être ouvert de nuit et d’offrir une antre protectrice à ses clients, ce restaurant a également la particularité de proposer une carte inédite à ses clients : chacun est libre de demander ce qu’il souhaite manger, tout ce qui lui fait envie -si le chef a de quoi le cuisiner, il le fera !

On rencontre alors tous ces personnages, couples, enfants, hommes et femmes seuls, anonymes ou très connus, qui viennent se réfugier occasionnellement ou régulièrement, qui tissent des liens les uns avec les autres ou se contentent de raconter leur histoire à une oreille attentive. Au fil des nuits, on voit les relations se tisser, les histoires s’essouffler, on en apprend plus sur les drames et petits tracas qui secouent leurs vies, et on s’amuse à découvrir toutes ces histoires, des plus banales aux plus originales.

En plus d’être un concentré de douceur et de sobriété, La Cantine de minuit est également passionnant pour la façon dont il parle de nourriture et de la gastronomie japonaise. J’ai adoré y découvrir tous ces plats, m’imaginer leur saveur, et me trouver des points communs avec ces personnages dans la mesure où un bon plat suffit parfois à nous remonter le moral. Voilà une superbe bande-dessinée qui saura certainement amuser et toucher un grand nombre de lecteurs ! Quant à moi j’attends la sortie du tome 2 avec impatience, d’ici la fin du mois de septembre.

La Cantine de minuit est un manga drôle, doux et sensible que j’ai trouvé très touchant de simplicité. Il tire sa force des personnages adorables et atypiques qu’il met en scène, des tranches de vies qu’il peint et de ses répliques amusantes. Je participe cette semaine au rendez-vous “la BD de la semaine”, rendez-vous sur le blog de Stéphie de Mille et une frasques pour voir les bandes-dessinées des autres participants !

Dans ce petit restaurant situé au fond d’une ruelle du quartier de Shinjuku, le patron vous accueille de minuit à sept heures du matin. La carte ne propose que du tonjiru, soupe de miso au porc, ainsi que du saké, mais selon vos envies, on vous préparera à la demande tout ce qu’on est en mesure de vous servir.

Saucisses en forme de poulpe, curry qui a reposé toute une nuit, concombres marinés dans du son de riz… Des petits plats typiques du Japon qui réveilleront les papilles et les souvenirs du temps passé. Car ici, chaque plat est lié aux souvenirs d’un personnage : yakuza, stripteaseuse, boxer… Les habitués et clients d’un soir qui se rassemblent ici ont chacun leurs raisons, et le patron bienveillant est toujours à leur écoute, derrière son comptoir.

Avec une petite pensée pour BibHLM également, qui a adoré et qui m’a motivée à le sortir de ma pal !

21 commentaires sur “Le petit creux de deux heures du matin

  1. Tu m’as carrément donné envie de le lire! ! Je ne connaissais pas du tout pourtant ça ressemble au Gourmet Solitaire que j’avais adoré. L’avais tu lu ?
    Je le mets dans ma liste d’envies, merci pour la découverte

  2. J’ai lâché les mangas depuis quelques temps déjà… Alors je suis moyennement tentée. Par contre, crois-tu que ce titre pourrait aller pour des collégiens ? Merci pour ta réponse !

    1. Je ne suis pas certaine qu’il aille à des collégiens :-/ Les sujets ne sont pas forcément difficiles, mais le ton est quand même pas mal adulte, je ne suis pas certaine que ça intéresserait/plairait beaucoup à des collégiens -mais bon, je te précise quand même que je suis un très mauvais juge pour juger ces choses-là ^^

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *