Dans les bois [Emily Carroll]

Hello,

Qui n’a jamais éprouvé un peu d’appréhension à l’idée d’entrer dans une sombre et grande forêt, cachée de la lumière du soleil par la hauteur de ses arbres, et ne s’est jamais rappelé, très fortuitement, l’histoire du petit Chaperon Rouge alors qu’il était seul parmi les hauts pins ? Ce sont sur ces émotions que joue dans cette bande-dessinée Emily Carroll grâce à cinq petites histoires qui seront loin de vous rassurer juste avant d’aller dormir…

dans les bois_emily carroll_2

Emily Carroll a choisi d’utiliser le format de la nouvelle pour aborder les thèmes de l’horreur et de la peur. Cinq courtes histoires sont donc réunies dans cette bande-dessinée de 200 pages, qui trouve sa cohérence par le rôle central qu’elle accorde aux bois, à la forêt. J’ai été franchement fascinée par la façon dont l’auteure met en scène la forêt, par la façon dont elle l’enveloppe d’un mystère sombre et épais, et lui redonne la dimension effrayante qu’elle peut avoir aux yeux d’un enfant.

C’est d’abord l’univers visuel d’Emily Carroll qui saute aux yeux. Les planches sont toutes imprégnées d’une coloration en noir et blanc où la couleur noire a une place prépondérante, elles sont régulièrement teintées d’un rouge vibrant, agressif et terrifiant. La coloration, en plus de la découpe des cases, constitue donc le premier élément remarquable de cette BD. Dans la même veine, j’ai aussi particulièrement apprécié la façon dont Emily Carroll représente ses personnages : une partie de leur visage est souvent manquante, on les voit de dos, de profil, dans l’ombre… En plus de donner une identité terrifiante à la forêt, cette figure vague et abstraite, Emily Carroll sait aussi faire voir la peur sur le visage de ses héroïnes.

J’ai également beaucoup aimé la façon dont l’auteure a découpé ses cases, a joué avec la couleur noir pour les intégrer dans la page. Cela donne à la fois beaucoup de rythme aux histoires mais aussi une dimension très cinématographique – elle en dit et en montre assez pour susciter la peur chez le lecteur tout en laissant l’imagination faire son travail. Le scénario de chacune des nouvelles est impeccable et bien ficelé. Certaines histoires pourront évidemment être frustrantes pour les lecteurs qui n’aiment pas les fins ouvertes, mais c’est pour moi une composante importante du mystère et de la peur et j’ai adhéré à chacune des histoires racontées -et à chacune de leurs fins.

En définitive, Dans les bois est une bande-dessinée que j’ai littéralement adorée ! Je vous la recommande vivement, et vous conseillerais même de la lire le soir avant d’aller vous coucher si vous voulez vous faire un peu peur, et si vous n’avez pas peur de tourner les pages 😉

PlancheA_266220 copy-of-through-the-woods-emily-carroll-6

la bd de la semaine_ulostcontrolDans les bois est une bande-dessinée très originale, à l’univers extrêmement bien abouti et bien fait que je vous recommande donc absolument ! Je me souviendrai longtemps de cette BD aussi épatante du point de vue du scénario que du dessin, et je ne saurais que vous encourager à vous jeter sur cette pépite !

dans les bois emily carroll

Une cabane perdue dans la neige et des jeunes filles qui disparaissent tour à tour la nuit venue…
Des monstres parasites cachés au fond des bois qui attendent la proie idéale pour faire… leur nid.
Emily Caroll nous livre un florilège de contes horrifiques à l’ambiguïté grinçante et nous rappelle cette délicieuse sensation d’avoir peur, confortablement installé sous les couvertures, en toute sécurité.
À moins que…
Aimez-vous vous faire peur ? Aviez-vous déjà entendu parler de cette bande-dessinée ? Pourrait-elle vous plaire ? Avez-vous d’autres exemples de BD d’horreur ?

14 commentaires sur “Dans les bois [Emily Carroll]

  1. Merci pour ton article, cette bande dessinée fait partie de ma wishlist depuis quelques temps et j’espère pouvoir bientôt l’acquérir, j’aime bien les histoires un peu flippantes 🙂 ton article ne fait que confirmer mon envie!
    Bonne nuit!

  2. Cet album est sur ma wish-list depuis un moment ! A chaque fois que je le vois, je me dis “il me le fauuuuuut”, mais j’attends d’avoir un peu plus de budget shopping car j’achète des livres tout le temps >< En tout cas ton article ne m'aide pas dans mon choix de prendre soin de mon compte en banque haha

    1. Si tu veux pousser l’expérience jusqu’au bout, je te conseille de le lire dans ton lit avant d’aller te coucher et un soir où tu es seule chez toi 😉 (ou pas). J’ai hâte de voir ton avis dessus en tout cas !

      1. Je l’ai lu! Mais dans le train en partant pour le boulot. Et j’ai quand même “sursauté” sur plusieurs illustrations qui font quand même peur!
        C’est tellement bien dessiné! J’avais envie d’arracher les pages et de les accrocher chez moi 😀
        Ses autres illustrations (sur son site) sont toutes superbes aussi!

        1. Oh trop chouette que tu sois revenue me donner ton avis, ça fait trop plaisir ! Haha tu l’as lu le matin ? Ca a du te mettre en forme pour la journée 😛 Ah mais oui c’est clair, ses dessins sont super bien faits et beaux malgré leur côté effrayant !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *