Le Domaine Grisloire [Michel Falardeau]

Hello,

Je vais vous parler aujourd’hui, une nouvelle fois, d’une bande-dessinée québécoise… Et je dirais même mieux : de deux bandes-dessinées québécoises puisqu’il s’agit d’une histoire publiée en deux tomes, écrite et illustrée par Michel Falardeau : Le Domaine Grisloire.

le domaine grisloire_michel falardeau_ulostcontrol

Le Domaine Grisloire est une bande-dessinée bien mystérieuse qui a pour personnage principal une jeune femme d’une vingtaine d’années appelée Noah. Il y a deux ans, elle a vécu une nuit cauchemardesque : lors d’une soirée en forêt avec ses amis, elle disparaît subitement et se réveille le lendemain matin sans aucun souvenir, avec d’énormes griffures sur le dos et la dérangeante impression d’avoir été impliquée dans quelque chose d’anormal. Pour essayer de se reconstruire après cette terrible soirée et comprendre ce qui a pu se passer, elle ouvre un blog et laisse ainsi l’occasion à tout un chacun de la contacter et d’échanger avec elle autour de cet étrange événement…

J’ai d’abord été séduite par le mystère autour de cette nuit. Le traumatisme subi par Noah est assez bouleversant, et le caractère bien trempé de la jeune femme ajoute de l’épaisseur à l’histoire et à la quête dans laquelle elle se lance pour lever enfin le voile sur son amnésie. Le second élément qui m’a attiré dans Le Domaine Grisloire est le fait que Noah se décide à ouvrir un blog ; j’ai trouvé que c’était un clin d’œil assez sympa et qui attisait en tout cas ma curiosité. Ce que j’ai également aimé à la lecture du premier tome, c’est (étonnamment) la petite touche de fantastique qui s’intègre parfaitement bien dans le contexte contemporain du récit. Je ne lis quasiment jamais d’histoires empreintes de fantastique, et pourtant c’est quelque chose que j’ai énormément aimé ici et qui m’a même donné envie de découvrir ce genre littéraire ! Puisque l’histoire se déroule à Québec, j’ai aussi particulièrement apprécié retrouver les paysages de la ville et m’amuser à essayer de replacer certains décors. Il y a un petit côté dépaysant super mignon. Enfin, petit bonus que l’on peut apprécier dans le premier tome : la référence à Queens of the Stone Age (If only everything), qui est un de mes groupes préférés ! Bref, j’ai adoré l’ambiance de la bande-dessinée de Michel Falardeau.

Si j’ai beaucoup apprécié la lecture du premier tome, je suis néanmoins obligée d’admettre que le second m’a un peu déçue. Si quelques éléments de l’histoire s’éclaircissent, une grosse partie de l’intrigue n’est selon moi pas expliquée de telle sorte que j’ai quand même eu, au final, un arrière-goût un peu amer dans la bouche après avoir refermé le second tome : j’étais frustrée du format très court de ces deux pages (2×48 pages) et de n’avoir pas de réponses à toutes mes questions.

Si je reste cependant attachée au Domaine Grisloire malgré ce défaut relativement majeur, c’est sans doute à cause des illustrations de Michel Falardeau. Les expressions des personnages sont explicites, les mouvements dynamiques et les couleurs vives. C’est pour moi un trio efficace qui fait de Grisloire un domaine très attachant et auquel on se plait à revenir. Et mine de rien, c’est peut-être le mystère autour de cette histoire qui me donne inlassablement envie d’y revenir, de fouiller dans ces pages pour y trouver les réponses à mes questions, de reprendre en main ces deux tomes pour y admirer les dessins, pour prendre ma dose de couleurs et de vivacité. Alors finalement, est-ce que je vous conseille cette BD ? Oui, si vous êtes collectionneur, si les deux planches suivantes accrochent tout de suite votre regard ou si vous êtes curieux de voir comment Michel Falardeau a intégré un conte fantastique dans un contexte très moderne !

le domaine grisloire tome 1 michel falardeau extrait 1le domaine grisloire tome 1 michel falardeau extrait 2

la bd de la semaine_ulostcontrolLe Domaine Grisloire est donc une bonne bande-dessinée que j’ai découvert avec beaucoup de plaisir, qui a su me séduire par son univers hyper original et ses personnages attachants, mais dont la fin m’a laissé pantoise et n’a, selon moi, pas su être à la hauteur des promesses du premier tome. C’est toutefois une BD que je vous conseille si vous aimez les univers fantastiques liés au contemporain ainsi que les personnages et des illustrations haut(e)s en couleurs.

 

le domaine grisoire 1_michel falardeauQuébec, de nos jours. Noah est une jeune femme bien dans sa peau et débordante de vitalité. Puis vint ce jour, où partie avec des amis camper en forêt, sa réalité sombre dans le cauchemar. Elle disparaît durant la nuit et on la retrouve le lendemain endormie à trente kilomètres du campement. Nul ne peut expliquer ce qu’il s’est passé, mais pour Noah, ce fut une nuit de terreur…

Deux ans plus tard, elle sait qu’elle n’a pas rêvé. Cette espèce d’énorme loup noir qui la traquait était bien réel et l’horrible cicatrice dans son dos semble l’attester. S’il n’y avait pas eu ces étranges personnages pour la sauver… Aurait-elle franchi les frontières d’un monde interdit ? Noah compte bien découvrir la vérité même si sa vie est menacée…

Je participe aujourd’hui au rendez-vous “la BD de la semaine”. N’hésitez pas à aller voir les bandes-dessinées des autres participants sur le blog de Stéphie !

Vous aimerez peut-être aussi

Un commentaire sur “Le Domaine Grisloire [Michel Falardeau]

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *