Learn to exist [The Jungle Giants]

Hello,

Je voudrais vous présenter aujourd’hui un album qui n’est pas sorti récemment mais que je viens juste de découvrir. J’ai hésité à vous le présenter, me disant qu’il n’était plus d’actualité, mais ce qu’il y a de bien avec la culture, c’est que les bonnes choses ne périssent pas : quelques années après, c’est toujours aussi bon !

learn to exist jungle giants

Depuis quelques semaines, Learn To Exist tourne en boucle dans mes écouteurs : des musiques entraînantes pour bien commencer la journée, des paroles inspirantes à écouter, des clips plutôt sympas, des rythmes parfaits comme bande-son pendant un voyage, d’autres chansons plus calmes pour une fin de soirée… le premier album de The Jungle Giants est clairement « mon » album de cette fin d’été.

Avec ce premier album sorti en 2013, le groupe australien nous propose des sonorités très aériennes, pleines d’écho et de résonance. Si l’album dans sa globalité fait preuve d’une unité de ton particulièrement harmonieuse -presque monotone, j’aime assez le contraste entre la voix assez froide du chanteur et la chaleur qui se dégage de la guitare. C’est ce contraste qui permet justement selon moi de casser la monotonie des instruments. Et si les quatre premières chansons sont très dynamiques, assez « faciles » et finalement assez communes, l’album prend une tournure tout à fait différente à partir de la cinquième chanson« Truth May Hurt », et devient beaucoup plus mélancolique. Alors que le début de l’album était très contemporain et très similaire à d’autres groupes de rock indé, les Jungle Giants prennent un peu plus de risque dans la seconde moitié de l’album, que ce soit en cassant le mouvement de l’album dans « Devil’s In The Detail » ou en nous proposant une introduction assez déconcertante dans « Skin To Bone », une chanson que j’aime beaucoup d’ailleurs ! C’est peut-être une de mes préférées avec « Anywhere Else ». Enfin, la fin de l’album nous propose quant à elle un univers encore différent« Home »  et « I’ll See You Tomorrow » sont très planantes. J’aime vraiment beaucoup cette fin d’album, je la trouve très tranquille et elle me donne très envie de revenir au début et de relancer Learn To Exist.

Le premier album de The Jungle Giants n’est donc pas une révélation exceptionnelle pour moi, mais il n’en reste pas moins un excellent album de fin d’été : frais, léger, il fait durer la saison estivale un peu plus longtemps et est un parfait compagnon de voyage !

Connaissiez-vous ce groupe ? Correspond-il à votre style de musique ? N’hésitez pas à laisser votre avis sur l’extrait ou l’album et à partager vous aussi votre dernière découverte musicale !
 

learn to exist JGAmplifire

1. Come And Be Alone With Me
2. I Am What You Want Me To Be
3. Got Nothing To Lose
4. A Pair Of Lovers
5. Truth May Hurt
6. Devil’s In The Detail
7. Skin To Bone
8. She’s A Riot
9. Domesticated Man
10. Anywhere Else
11. Home
12. I’ll See You Tomorrow

Vous aimerez peut-être aussi

2 commentaires sur “Learn to exist [The Jungle Giants]

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *