No Cities To Love [Sleater-Kinney]

Hello,

Sleater-Kinney est un groupe de rock américain composé de trois femmes. Après plusieurs années d’absence, elles ont sorti en ce début d’année 2015 un excellent album, No Cities To Love sur le label Sub Pop.

© Chad Batka / New York Times

C’est seulement après quelques écoutes que je me suis dit « bon dieu, cet album est génial ». Et plus le temps passe, plus je l’apprécie -c’est sûrement la raison pour laquelle j’ai attendu presque cinq mois pour vous le présenter, d’ailleurs- et moins je peux m’en passer. Le matin, le midi, le soir ; dans les transports, sous la douche, au travail, No Cities To Love tourne en boucle et m’accompagne n’importe où et n’importe quand.

Si « Price Tag » n’est pas ma préférée de l’album, elle l’ouvre parfaitement bien : les guitares saturées et le petit grain dans le son préparent habilement le terrain pour « Fangless », un des titres de cet album que je préfère et que vous pouvez écouter un peu plus bas ! « Surface Envy » et « No Cities To Love » me restent chacune longtemps en tête même si la seconde est sûrement plus marquante, c’est le titre le plus original de tout l’album, selon moi ! La chanson suivante, « A New Wave », est presque banale en comparaison, et nous laisse ainsi l’occasion de nous attarder sur « No Anthems » – qui ne plaira peut-être pas à tout le monde mais que je trouve assez chouette ! J’adore la diction de Corin Tucker et le ton qu’elle donne au titre, je le trouve d’ailleurs plus metal et moins punk que le reste de l’album. « Gimme Love » relance enfin gentiment la machine, puis « Bury Our Friends » est sympa mais bien moins que « Hey Darling » qui, elle, est vraiment entraînante et nous redonne un peu du souffle du début d’album ! « Fade » marque quant à elle bien la fin de l’album. Plus lente que les autres, elle nous prépare un retour plus calme mais non moins puissant. Un bel et cohérent album, finalement, qui ne manque pas non plus d’éclectisme ni de dynamisme. Un sans faute pour le trio féminin !

Ne faites pas comme moi : n’attendez pas trop longtemps avant de vous rendre compte que cet album est dingue ! Allez tout de suite écouter ça et prenez-en de la graine : il n’y a pas que les années 70 et pas que les mecs qui peuvent faire du bon punk ! Connaissiez-vous les Sleater-Kinney ? Pensez-vous que vous pourriez aimer cet album ?

Sub pop

1. Price Tag
2. Fangless
3. Surface Envy
4. No Cities To Love
5. A New Wave
6. No Anthems
7. Gimme Love
8. Bury Our Friends
9. Hey Darling
10. Fade

Vous aimerez peut-être aussi

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *