Pourquoi lire la série de comics Locke & Key ?

Bonjour à tous,
Vous avez peut-être déjà entendu parler de la série de comics Locke & Key écrite par Joe Hill et dessinée par Gabriel Rodriguez, mais vous hésitez à vous lancer ? Vous souhaitez vous mettre aux comics mais ne savez pas par quoi commencer ? Voilà 5 raisons de sauter le pas et de choisir Locke & Key !

Le jour où Rendell Locke meurt assassiné brutalement par deux adolescents du collège dans lequel il est conseiller d’orientation, sa femme Nina et leurs trois enfants Tyler, Kinsey et Bode sont bouleversés. Ils décident alors de déménager dans la maison d’enfance du défunt : « Keyhouse », située sur l’île de Lovecraft. Et pourtant, ils ne sont pas au bout de leurs peines… En effet, non seulement les trois enfants vont découvrir que cette maison regorge de secrets, de tours et de mystères, mais ils vont en plus devoir affronter le meurtrier de leur père dans d’étranges conditions. A partir d’un meurtre assez banal, Joe Hill nous déroule une histoire vraiment incroyable, tout sauf classique et prévisible. Chaque élément que l’on pense au départ insignifiant cache en fait tout un univers, un ensemble riche et complexe qui nous séduit petit à petit et que l’on prend plaisir à découvrir. Ce n’est pas pour rien si Joe Hill est le fils de Stephen King !
On ne dirait pas comme ça, mais on peut faire plein de choses avec des clefs… La maison dans laquelle aménage la famille porte bien son nom (« Keyhouse ») puisque petit à petit, les enfants vont découvrir dans toutes les pièces de la maison des clefs très singulières et qui ouvrent des portes de manière étrange. Vous me croyez si je vous dis qu’on peut se transformer en fantôme en ouvrant une porte ? Et ce n’est que le début ! Evidemment, ces clefs aux pouvoirs magiques ne sont pas là par hasard, elles s’avéreront très utiles aux enfants Locke lorsque le meurtrier de leur père refera une apparition à Lovecraft.
Du fantastique, du thriller, du jeunesse (mais pas trop)… et le tout en BD : il y en a pour tous les goûts ! Locke & Key emprunte en effet à de nombreux genres littéraires et séduit ainsi un large public puisque chacun peut y trouver son compte. Et en mettant en scène de nombreux univers, les auteurs abordent par la même occasion de nombreuses thématiques qui toucheront forcément les lecteurs : le deuil, la famille, l’amour, l’adolescence, l’enfance, la part de magie que l’on est prêt à accepter dans le monde. Une raison de plus de ne pas vous laisser intimider !
On peut d’ores et déjà souligner une chose importante : la série est terminée, publiée et se compose de seulement six tomes ! On sait déjà, donc, en se lançant dans Locke & Key, qu’on saura la fin et qu’on n’aura pas à attendre longtemps pour cela – et c’est plus qu’appréciable lorsqu’on se lance dans une saga aussi palpitante que celle-là ! Car pour palpiter, on palpite en lisant cette saga : le suspens est très bien dosé et les mystères sont vraiment intéressants. Les dessins ont ici un rôle hyper important puisqu’ils déterminent à 100% notre rythme de lecture : alors que certains moments nous donnent l’effet d’un ralenti, d’autres passent à une vitesse folle. Le mois de février décrit dans le tome 4 est par exemple assez mémorable. Les cases sont dessinées presque comme un calendrier et nous procurent une expérience de lecture assez chouette et inédite !
Dynamiques, entraînants, colorés, vifs : j’ai adoré les dessins de Gabriel Rodriguez ! Ils sont parfaits pour une première expérience de lecture de comics : le graphisme est assez intéressant pour qu’on ait envie de s’attarder dessus, et en même temps tellement prenant qu’on a forcément envie de tourner les pages. Le dessinateur sait également bien doser les scènes d’actions et les scènes plus descriptives ; les secondes nous permettent ainsi de ralentir le rythme de lecture et de faire des poses tout en découvrant un peu plus en détails l’univers décrit par les auteurs, et les dessins de Gabriel Rodriguez contribuent vraiment à créer ce nouvel univers. Je me souviens par exemple de la case géante du tome 2 dans laquelle on plonge littéralement dans la tête de Bode. Ce moment m’en a mis plein les yeux !

En définitive, Locke & Key est une saga géniale, qui se renouvelle et se réinvente tout au long de ces six tomes sans cesser de surprendre ses lecteurs. L’intrigue est terriblement originale et vous convaincra sans aucun doute, que vous soyez novice ou expert en comics ! Connaissez-vous cette série de comics ? Si vous l’avez lue, l’avez-vous aimée ? Si non, qu’attendez-vous pour vous lancer ?!

La famille Locke est déchirée. Après le meurtre brutal du père par un étudiant déséquilibré, tous emménagent dans la vieille demeure familiale. Mais quand une île s’appelle Lovecraft, la prudence est de mise ! Derrière les portes closes se dissimulent des secrets dangereux.

Vous aimerez peut-être aussi

12 commentaires sur “Pourquoi lire la série de comics Locke & Key ?

  1. J'en ai beaucoup entendu parler sur les chaînes anglo-saxonnes, moins en France. Je ne savais pas de quoi ça parlait, mais ton résumé et ton commentaire sur l'ensemble de la série me donnent bien envie de m'y plonger. J'ai vu que ma bibliothèque avait tous les tomes à disposition, donc pourquoi pas ! Les dessins sont en effet très sympas et l'histoire alléchante :).

  2. C'est vrai que j'en entends plus parler sur les chaînes anglo-saxonnes aussi ! Quoique j'ai l'impression que je commence à voir la série de plus en plus sur les réseaux français (je crois l'avoir vue sur la chaîne de Jess Livraddict et sur celle de Cassandra Croque les mots notamment).
    J'espère que tu auras l'occasion de la découvrir, c'est l'occasion rêvée si ta bibliothèque a les tomes, ça fait peut-être moins "peur" de se lancer si on peut emprunter les tomes ! Je pense que ça vaut le coup d'emprunter le premier pour voir si ça te plait 😉 Tiens moi au courant, bises.

  3. Pourquoi la lire ? Parce qu'elle est juste géniale, même si la fin est assez décevante par rapport au reste. Mais bon, après avoir tricoté une telle intrigue, difficile de trouver une fin en apothéose, crédible et surprenante.

  4. C'est vrai que la fin est décevante, j'étais assez désappointée en la lisant… Après 6 tomes, j'ai choisi de ne garder que le meilleur ! Même si je pense qu'ils auraient pu faire mieux quand même …

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *