Le Rapt [Maram al-Masri]

Hello,

J’ai d’abord été attirée par la couverture colorée avant d’être convaincue par le langage simple et spontané. Je vous présente aujourd’hui Le Rapt de la syrienne Maram al-Masri.

maram al masri_le rapt_u lost control_1

La poésie de Maram al-Masri est simple et efficace, tellement spontanée qu’elle en devient familière. Les mots qu’elle utilise sont ceux de tous les jours, les formulations sont celles que l’on pourrait se répéter à soi-même. Ses poèmes sont courts et témoignent d’une pensée fugace, temporaire ; d’une situation qui, à l’inverse, dure depuis trop longtemps. Dans ce recueil, l’auteure nous décrit sa maternité, le fils auquel elle a donné naissance et qu’elle a élevé pendant un court moment -avant que son mari ne le lui enlève. Le Rapt, c’est l’histoire de cet enlèvement, de cette femme qui essaie de vivre sans son enfant, qui essaie de le réinventer avec des mots pour rendre son absence plus supportable.

Je ne veux pas vieillir

pour que mon enfant puisse me reconnaître

le jour où il me reviendra

et me verra (p.65)

Lettre d’amour sous forme de poèmes, Le Rapt nous raconte la solitude de l’auteur, son impuissance. On sent que chaque mot est écrit avec difficulté, que chaque poème est la retranscription de la douleur de la mère. Dans ce recueil où les émotions sont à fleur de peau et où chaque ligne menace de faire exploser le calme apparent de la situation, on sent que du manque d’un fils découle également l’impossibilité de s’exprimer, la difficulté de trouver les mots.

Si Le Rapt est un recueil accessible, il n’en est pas moins percutant et étouffant de désespoir. J’ai beaucoup aimé l’écriture de Maram al-Masri, sa simplicité, que je trouve à la fois très facile et pourtant tellement vraie -pour continuer à me faire un avis sur cette auteure, j’ai d’ailleurs déjà acheté un autre de ses recueils : Par la fontaine de ma bouche ! Je vous en parle rapidement 😉 Pensez-vous que ce recueil pourrait vous plaire ? Connaissez vous l’auteur ou les éditions Bruno Doucey ?

le rapt maram al-masri« Neuf mois pour qu’un coeur palpite… » Le recueil de Maram al-Masri débute par l’évocation d’une vie à naître. La naissance, les premiers mots, les premiers pas… D’un poème à l’autre, l’auteure esquisse une histoire sentimentale de la maternité. Mais soudain, le texte bascule : l’enfant lui est enlevé, le bonheur d’aimer cède la place à une déchirure, son corps de mère entre dans la guerre. Avec une simplicité désarmante, Maram raconte un épisode douloureux de sa propre histoire, faisant de l’enlèvement de son fils en Syrie l’acte fondateur de sa vie de poète. Un second texte, intitulé «Le semainier», témoigne de sa lutte pour conquérir le droit d’écrire et de se donner à elle-même une seconde chance de vivre. Un livre écrit avec le sel des larmes et le ventre noué des grandes émotions. Un livre que je publie pour qu’à travers lui toutes les mères empêchées puissent se faire entendre.

9 commentaires sur “Le Rapt [Maram al-Masri]

  1. Je ne connais ni l’auteur ni les éditions Bruno Doucey. Ce livre est très beau physiquement. Il me fait très envie et je suis curieuse de découvrir d’autres vers. La maternité est un sujet difficile à aborder sans tomber dans le “plan-plan”, exprimer la perte d’un enfant l’est encore plus… Merci pour le partage, je note la référence. 🙂

    1. L’histoire de l’auteur n’est vraiment pas plan-plan justement parce qu’elle raconte la façon dont elle a appris à vivre sans son fil, qui lui a été enlevé, c’est vrai que ça donne un cadre au recueil et que ça évide les poème trop faciles. J’espère que tu auras l’occasion de le lire 🙂

  2. Encore une auteure à découvrir ! Ton éclectisme est génial, j’aimerais tellement que mes lectures soient aussi variées !
    D’ailleurs, en parlant poésie du Moyen-Orient, as tu lu ” Le Prophète ” de Khalil Gibran ? A vrai dire, c’est plutôt un récit, mais il est très poétique et il est composé en versets. Les thèmes sont variés, les sources d’inspiration multiples. Tout est abordé d’une façon originale et unique. Ce petit livre m’a beaucoup marquée et émue, mais je peine à écrire une chronique dessus. La virtuosité de l’auteur me laisse sans voix, sans mot… Je pense que tu apprécierais beaucoup 🙂

    1. Figure toi que je suis tombée dessus plusieurs fois mais que je ne me suis jamais décidée à le prendre. J’hésitais un peu, j’étais attirée par le livre mais j’avais l’impression que c’était inabordable. Merci beaucoup de m’en parler en tout cas, tu le vends vraiment très bien ça me motive tellement à le lire… Je regrette de ne pas l’avoir pris les dernières fois que je l’ai vu haha ! Je le prendrai la prochaine fois, c’est sûr 🙂

        1. Merci, c’est top d’être revenue me donner ton lien ! J’ai vu ton article ce week-end, mais je reviendrai dans ma semaine te laisser un commentaire 🙂 Je suis contente que tu aies aimé malgré tout, et je comprends la frustration qui peut venir de la simplicité !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *