Un roman, une BD #1 : Le Horla

Hello,

Déjà, ça commence bien puisque Le Horla de Maupassant n’est pas un roman mais une nouvelle. Boooon. Mais vous avez compris le principe de cette nouvelle série d’article : je vais décortiquer avec vous un roman (ou une nouvelle) et son adaptation en bande-dessinée. Let’s go !

Le Horla est à l’origine une nouvelle fantastique de Maupassant publiée en 1887 et dans laquelle le narrateur nous raconte l’expérience qu’il a vécue pendant quelques mois sous la forme d’un journal intime. Du 8 mai au 10 septembre, il nous raconte en effet les humeurs étranges qui le traversent et les événements quasi-surnaturels dont il fait l’expérience. A la suite du passage d’un bâtiment brésilien à côté de sa maison, il est en effet victime d’hallucinations et a la mauvaise impression qu’un autre être vivant, invisible et inconnu, s’est introduit chez lui et se nourrit de lui pendant la nuit… 127 ans plus tard, en 2014, Guillaume Sorel nous propose l’adaptation en bande-dessinée de ce classique.
Les textes de la bande-dessinée sont très bien choisis, les dialogues phares sont évidemment repris « Est-ce que nous voyons la cent millième partie de ce qui existe ? » et rappellent au lecteur de Maupassant les moments phares du récit. Les dessins de Sorel sont quant à eux très fidèles à l’atmosphère décrite par l’auteur du dix-neuvième siècle et représentent exactement ce que l’on s’était imaginé pendant la lecture de la nouvelle ! J’ai d’ailleurs particulièrement aimé les pages où ce fameux « Horla » est représenté, elles m’ont permis de mettre des images sur ce que je m’imaginais et de concrétiser l’histoire. Je connaissais déjà par ailleurs le style graphique de Guillaume Sorel puisque j’avais eu l’occasion de le découvrir pendant la lecture des Derniers jours de Stefan Zweig que j’avais beaucoup aimé. Ses dessins en eux-mêmes nous racontent une histoire et n’ont quasiment pas besoin de bulles pour les accompagner !

Lire Le Horla en bande-dessinée après avoir lu la nouvelle a été une façon pour moi de poursuivre une expérience de lecture et de m’approprier, de comprendre et de connaître encore plus cette histoire. J’ai beaucoup aimé confronter ce que je m’étais imaginé aux scènes dessinées par Guillaume Sorel. Si je devais n’en choisir qu’un, je crois cependant que je préférerais la nouvelle de Maupassant. Non seulement car j’aime beaucoup cet auteur mais aussi parce que j’ai trouvé que la bande-dessinée n’apportait pas beaucoup plus de substance au texte d’origine. Les dessins sont très beaux et le texte d’origine est très bien respecté, mais je n’y ai pas trouvé plus d’éléments de réflexion que dans la nouvelle, pas plus de sens. Connaissant bien la nouvelle de Maupassant, la bande-dessinée de Sorel ne m’a pas apportée grand chose en plus (sur le fond, en tout cas).

La bande-dessinée de Guillaume Sorel n’est pas à bannir pour autant. Déjà, ses dessins sont magnifiques et méritent à eux-mêmes une place dans votre bibliothèque. Ensuite, elle plaira sans aucun doute aux fans de la nouvelle et à ceux qui veulent aller plus loin et comparer ce qu’ils ont imaginé avec les images proposées par le dessinateur. C’est aussi un excellent moyen pour ceux que les auteurs classiques intimident de découvrir cette célèbre nouvelle. Je la conseillerais donc non seulement à tous ceux, jeunes ou moins jeunes, qui veulent enrichir leur culture classique mais qui appréhendent le fait de se frotter à des auteurs du XIXe, et aussi à ceux qui connaissent et aiment déjà Maupassant.

Au final, malgré ma préférence pour la version originale de ce classique, j’ai beaucoup aimé son adaptation en bande-dessinée et les dessins de Guillaume Sorel ! Cette version mettra sans aucun doute d’accord les fans de la nouvelle de Maupassant et séduira ceux qui ne la connaissent pas encore.

Connaissez vous la nouvelle de Maupassant et/ou la bande-dessinée de Guillaume Sorel ? Avez-vous déjà lu des romans ou nouvelles adaptés en bande-dessinée ?

16 commentaires sur “Un roman, une BD #1 : Le Horla

  1. J'adore le principe de cet article, c'est intéressant. Je suivrai cette catégorie avec intérêt même si c'est très rare que je lise des bandes dessinés.Je n'ai pas le 'le horla' de Maupassant mais il me semble en avoir étudié des passages. Ce n'est pas un classique qui m'attire particulièrement, mais j'aurais peut-être l'occasion de le lire tout de même. Concernant la bd, je ne suis pas sûre non plus, les dessins ne m'attirent pas tellement.

  2. Merci pour ton petit mot ! Peut-être que ça te donnera l'envie d'en lire quelques unes, qui sait ? 😉
    J'avais déjà lu Le Horla au lycée je crois et je n'en avais pas gardé un souvenir impérissable… Mais j'ai bien aimé le relire, j'en ai fait une expériences différente et je pense maintenant avoir mieux saisi l'histoire et que, surtout, cette fois je ne l'oublierai pas ! Il fait à peine 20 pages je crois, si tu as l'occasion de le lire, ça ne te prendra pas beaucoup de temps…
    Ah c'est étonnant que les dessins ne t'attirent pas, le style de Sorel est assez classique je trouve. Enfin je te comprends, ils ne paraissent pas très modernes :-/ Mais je les ai beaucoup aimés, et j'ai trouvé qu'ils allaient très bien avec l'histoire !

  3. Ah oui, c'est vrai que la breveté de cette nouvelle est un bon argument! Mais je me demande si je ne l'ai pas lu en entier d'ailleurs, si c'est si petit que ça. Ce qui est étrange, c'est que je n'en garde aucuns souvenirs!

  4. C'est carrément possible si tu en as étudié des extraits ! J'étais comme toi avant de la relire, je n'en avais aucun souvenir, je ne me souvenais même pas qu'elle était aussi courte ! C'est dire si elle m'avait marquée à l'époque…

  5. le Horla… le premier Maupassant que j'ai lu, il y a un peu plus de 10ans maintenant.
    Et j'ai tellement adoré que, derrière, j'ai enchaîné plein d'autres roman de Maupassant!!

    Par curiosité je regarderai bien la BD 🙂

  6. C'était aussi mon premier Maupassant 🙂 Mais j'ai fait une pause pendant un moment avant de m'y remettre il y a peu de temps.
    Lis la BD, elle est super chouette et les dessins de Sorel sont magnifiques !

  7. Le Horla est probablement l'une de mes nouvelles favorites.. J'adore l'atmosphère qui se dégage du texte, l'angoisse, mais aussi la curiosité de comprendre. J'ai aperçu cette BD en tête de rayon à La Fnac mais elle ne m'avait pas interpellée plus que ça. Après avoir lu ton article, j'ai très envie de la lire à mon tour !

  8. Je suis assez fan de Stefan Zweig donc j'avoue que ses nouvelles sont sur la première marche du podium pour moi, mais celle-ci de Maupassant est assez chouette ! Ca m'a d'ailleurs donné assez envie de me replonger dans ses nouvelles (le livre en photo rassemble pas mal de ses nouvelles, ce serait l'occasion !).
    La BD de Sorel est chouette, je pense qu'elle vaut le coup de prendre un "petit risque" et de se lancer. La lecture est rapide (elle va à l'essentiel sans abréger de manière vulgaire) et la fidélité par rapport au texte d'origine est frappante. Et puis surtout : elle retranscrit bien l'atmosphère angoissante de la nouvelle. Pour moi c'est l'essentiel 🙂
    J'espère que tu vas te jeter à l'eau et la lire ! N'hésite pas à revenir me donner ton avis si tu le fais 🙂 bises

  9. Ah mais oui c'est vrai, j'avais complètement zappé que tu aimais Maupassant ! Ca me fait trop plaisir que l'article t'ait plu, merci mille fois pour tes partages !!
    C'est une super idée de découvrir la BD en bibliothèque, donne moi des nouvelles si tu la trouves et la lis, je veux absolument savoir ce que tu en auras pensé ! 🙂 Bises.

  10. Je n'ai pas le 'Le Horla' (mais c'est sur ma pile à lire !) ni son adaptation en BD dont j'ignorais l'existence. Je préférerais d'abord lire la nouvelle, d'ailleurs.
    C'est une bonne idée de comparer les bandes dessinées adaptées de romans, j'ai l'impression que c'est assez à la mode (c'est moi ou bien… ?).

    On m'a offert l'adaptation des 'Royaumes du Nord', le livre de Philip Pullman, que j'ai beaucoup aimée (c'est de la littérature dite de jeunesse mais je la conseille aussi aux adultes, que ce soit les romans d'origine ou l'adaptation en BD). J'attends d'ailleurs la suite. 🙂

    Je suis aussi attirée par l'adaptation de la série 'Quatre sœurs' de Malika Ferdjoukh (de la littérature de jeunesse aussi !). J'ai vu quelques extraits et j'aime bien le style de dessins. J'ai lu les livres quand j'étais au collège, je ne m'en souviens pas tellement.

  11. Je préfère lire les textes originaux avant aussi, surtout qu'ici la version de Maupassant est très courante, ce n'est donc pas très contraignant.
    Je n'ai pas vu d'autre article comparatif de roman/bd passer récemment mais n'hésite pas à me laisser un lien si un te vient à l'esprit ! Je serai hyper curieuse de lire ça 🙂 Mais en tout cas j'ai vu plein de BD adaptées de romans ou de nouvelles classiques en me promenant dans les librairies ces temps-cis, j'en ai feuilleté par mal, notamment Les Royaumes du Nord ! J'avais lu le premier tome étant petite mais je ne sais pas pourquoi je n'avais pas continué… Les bandes-dessinées seraient peut-être l'occasion de m'y remettre, tiens ! Les dessins m'avaient bien plu d'ailleurs.
    Je ne connais pas du tout Quatre sœurs en revanche, ni en BD ni en roman :-/ Et vu que je ne m'y connais pas du tout en littérature jeunesse ça je crois que je n'en ai jamais entendu parler…

  12. J'ai bien aimé cette adaptation. Je la trouve réussi. La BD et l’œuvre originale sont très complémentaires, au final. Les dessins sont franchement magnifiques, très rafraîchissants durant le jour, avec des lumières superbes, et inquiétants dès la nuit venu. Bref, je partage complètement ton impression. Comme tu dis, rien que pour les dessins, cette BD mérite d'être dans son étagère.
    Ciao.

  13. C'est vrai qu'elles sont complémentaires, si j'avais lu la BD après avoir lu Le Horla la première fois, j'aurais sûrement mieux cerné certains aspects de la nouvelle. La dimension fantastique était assez obscure pour moi je me souviens… je ne savais pas dans quelle mesure on était dans le registre fantastique et si on parlait de schizophrénie ou non.
    Les jeux de lumière sont très bien dessinés par Sorel en effet, ça m'avait aussi assez frappée dans Les Derniers jours de Stefan Zweig !
    Je suis contente qu'on ait le même avis et que cette BD t'ait plu aussi, ce n'est pas toujours évident de soutenir la comparaison avec un classique… mais ici c'est complètement réussi ! Bises !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *