Un roman, une BD #3 : Gatsby le magnifique

Hello,

Vous êtes sûrement nombreux à connaître (mieux que moi) l’histoire de Gatsby le magnifique : écrite par Francis Scott Fitzgerald et publiée en 1925, elle met en scène un homme aussi énigmatique que fascinant, Jay Gatsby. Héros de la grande guerre, self-made-man à l’allure faussement assurée, il emploie son temps libre à donner des fêtes mondaines dans son palace New Yorkais. Le jeune Nick Carraway, fraîchement arrivé dans la grosse pomme pour y tenter sa chance, deviendra ainsi le voisin du célèbre Gatsby et par la même occasion l’un de ses plus proches amis… Il nous raconte son histoire.

roman bd 3_gatsby le magnifique_u lost control_1

Personnellement, c’est grâce au film de Baz Luhrmann sorti en 2013 avec Léonardo Dicaprio que j’ai d’abord découvert l’histoire de Gatsby -aussi j’étais plutôt curieuse à l’idée de découvrir le roman culte de F.S. Fitzgerald. N’étant pas une grande fan de littérature américaine ni de la “génération perdue”, je ne m’attendais pas à apprécier autant ce roman -et pourtant, j’ai été littéralement fascinée par cette histoire. Le roman de Fitzgerald est tellement riche, en dit si long en si peu de pages et est tellement hypnotisant que c’est assez frustrant pour moi d’avoir choisi de vous en parler dans le cadre du rendez-vous “un roman, une BD” -mais tant pis, on va y arriver 😉 L’adaptation en bande-dessinée dont je vais donc vous parler est celle de Melchior-Durand et Bachelier ; elle a été publiée en 2013 aux éditions Gallimard.

Le travail d’adaptation effectué sur la BD est très intéressant puisqu’il laisse beaucoup de place à la créativité et à la fantaisie des auteurs ; en revanche, cela ne plaira sûrement pas aux puristes. En effet, la première chose à mettre en évidence concernant la bande-dessinée est que les auteurs ont choisi de situer l’action… à Shanghai ! Adieu New York, ses buildings, son atmosphère de l’entre-deux guerres et son ambiance en pleine mutation. En ce qui me concerne, j’ai été assez déçue de ne pas retrouver la grosse pomme, qui est pour moi un des symboles de l’histoire de Fitzgerald et un élément fort du récit qui contribue à lui donner du charme et à séduire le lecteur. En revanche, je peux comprendre que les auteurs aient choisi Shanghai puisqu’elle est assez similaire à la ville américain des années 20 : comme New York, sa silhouette est définie par de nombreux buildings et la proximité avec la mer. De même, située en Chine, elle représente, à l’instar de New York dans les années 20, les mutations sociales et économiques d’un pays et sa modernisation. Le choix de Shanghai, si je ne l’approuve pas complètement, n’en est donc pas moins intéressant.

Quelques petits changements on ainsi été opérés dans l’histoire : puisqu’elle se passe à Shanghai, ses personnages sont chinois -fait qui peut paraître anodin, mais qui est assez surprenant à constater quand on s’imaginait une histoire New Yorkaise. De même, le métier de Nick Carraway est changé, sans que cela ne gêne la compréhension : au contraire, ça la simplifie même peut-être un peu et contribue à donner de l’importance au personnage, et même une certaine dimension symbolique, puisqu’il est architecte.

Concernant les “symboles phares” de Gatsby, ils sont tous là : les yeux glaçants du panneau publicitaire, la lumière verte dans le jardin de Tom et Daisy, les voitures jaunes, les fêtes extravagantes données dans la demeure de du héros éponyme… rien n’est oublié. Ces symboles sont d’ailleurs d’autant plus marquants que le travail de Benjamin Bachelier sur les dessins et la coloration est soigné. J’ai en effet beaucoup aimé le travail sur les couleurs, le contraste entre les couleurs chaudes et froides, le coup de crayon très onirique, les traits épais des visages des personnages et les décors parfois chargés, parfois très épurés. L’univers visuel de la bande-dessinée est incroyablement bien travaillé et représente avec créativité ce que l’on peut s’imaginer à la lecture du roman de Fitzgerald.

gatsby-le-magnifique-de-benjamin-bachelier-bedetheque-ep-01,M106934Gatsby-le-magnifique-2

Au final, je trouve que la bande-dessinée de Stéphane Melchior et Benjamin Bachelier est une adaptation très intéressante de Gatsby le magnifique puisqu’elle parvient à concilier à la fois les éléments phares du récit et la créativité des auteurs. L’atmosphère du roman culte de Fitzgerald est parfaitement bien reconstituée et j’ai beaucoup apprécié la liberté prise par les auteurs pour construire leur bande-dessinée. J’ai été déçue en revanche de ne pas retrouver la ville de New York, que j’avais quand même trouvée très emblématique du roman de Francis Scott Fitzgerald -en cela, je trouve que la bande-dessinée ne peut pas se substituer au roman : elle peut-être considérée en revanche comme un objet de collection pour les fans de Gatsby ou Fitzgerald et pour les amoureux de la bande-dessinée qui ne veulent pas retrouver un copié/collé du roman dans un autre format, mais attendent une vraie créativité et originalité de la part des auteurs.

En ce qui me concerne, je trouve que cette bande-dessinée est un très bel objet et a été construite avec beaucoup de talent ; elle propose une nouvelle version, intéressante et originale, de l’oeuvre de Fitzgerald ; elle a su s’en détacher pour mettre en évidence les éléments importants et se créer une identité propre. Je ne saurais donc que vous la recommander -en sachant toutefois à quoi vous attendre 😉

roman bd 3_gatsby le magnifique_u lost control_2

Avez-vous déjà lu Gatsby le magnifique de Fitzgerald ou un autre de ses livres ? L’avez-vous apprécié ? Qu’attendriez-vous de l’adaptation en bande-dessinée d’un de vos romans préférés ?

10 commentaires sur “Un roman, une BD #3 : Gatsby le magnifique

  1. Hello, je crois pour ma part avoir découvert la Bd avant le film adapté. Je suis “fan” de cette époque alors les grandes fêtes organisées par Gatsby me font rêver ! J’ai apprécié autant la bd (des couleurs superbes) que le film, bien que très différents l’un de l’autre. Et je me suis procurée le roman mais ne l’ai pas encore lu. Il est sur ma liste en tout cas !

    1. Pour le coup je ne connais pas bien cette époque du tout, d’habitude je n’accroche pas trop à la littérature américaine de l’entre-deux guerres alors ça ne me donne pas trop envie de continuer 😉 Mais finalement j’ai beaucoup aimé Gatsby, c’est une histoire fascinante… Je vais surveiller ton blog pour voir ton avis sur le roman alors, je suis curieuse haha !

  2. Il faut que je lise ce livre. Comme toi, j’ai découvert l’histoire de Gatsby grâce au film que j’ai adoré ! Il fait parti de mes films préférés et je suis amoureuse de la BO du film, surtout la chanson Young and Beautiful de Lana del Rey <3

    Je mets ce livre dans ma liste de livre à lire du coup !

    1. La BO du film était géniale oui ! Si tu as aimé le film je pense que tu aimeras le livre aussi, c’est super chouette de retrouver les personnages et ça m’a donné plus de clés pour comprendre l’oeuvre, même si elle reste très mystérieuse pour moi…
      Tiens moi au courant quand tu l’auras lu ! Bises

    1. Elle est super chouette, c’est un très bel objet et si tu as aimé le livre et le film ça devrait aussi te plaire 😉 C’est toujours sympa d’avoir un bel objet en rapport avec ce qu’on aime déjà !

  3. Il faut que je chronique la BD ces jours. J’ai beaucoup aimé mais j’ai trouvé les personnages très froid. Toutefois l’histoire s’adapte bien à la Chine des années 2000. Une magnifique photo <3

    1. Merci 🙂 C’est vrai que les personnages m’ont parus très froids aussi, mais je crois que certains d’entre eux me paraissaient très froids dans le roman de Fitzgerald aussi, comme Daisy et Tom par exemple.

  4. j’ai adoré le film! et j’ai donc par la suite acheté le roman que je n’ai toujours pas lu… mais tu me rappelle à l’ordre et je vais de ce pas le sortir des placards 🙂 Je suis moins emballée par la BD, mais j’irai sans doute la feuilleter lors d’un passage en librairie par la curiosité. Je trouve que le concept de chronique “un roman-une BD” vraiment très intéressant !

    1. Comme toi j’ai commencé par le film, et je suis plutôt contente finalement car je l’ai tellement aimé que ça m’a donné envie de découvrir le livre, alors que je ne l’aurais peut-être pas lu sinon ! Ca peut être un bon compromis de la feuilleter en librairie en effet, ou de l’emprunter en bibliothèque pour ne pas prendre de risque 😉 Merci beaucoup pour tes encouragements, ça me fait super plaisir que ça te plaise 🙂

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *